Changement de paradigme

dans la réduction du stress


La pleine conscience (« mindfulness » en anglais) fait référence à une manière de porter notre attention de manière consciente, sans jugement, à notre expérience du moment présent. Elle nous permet d’une part d’embrasser notre vie dans toute sa richesse et implique aussi une attitude de curiosité et même d’ouverture envers notre expérience, particulièrement lorsque celle-ci s’avère douloureuse ou difficile. Ainsi nous acquerrons force et liberté au cœur des choses.




 

« La pleine conscience » nous dit Jon Kabat-Zinn,  « peut être vue comme une pratique de libération de l'esprit, au sens où l'on se libère de la mauvaise compréhension que l'on a de la nature réelle du soi.
Cela met en clarté l'aspect non duel de la réalité en nous-mêmes. »
Source de paix, de joie, de liberté et d’étonnement, le fait d'être plus présent à notre vie peut véritablement la transformer et nous aider à mieux nous comprendre.

Simplement, j'observe. Je ne cherche pas à modifier quoi que ce soit. Je ne cherche pas à devenir autre chose, à améliorer quoi que ce soit. Ce que je suis, ce que j'ai toujours été apparaît une fois que mon histoire s'estompe.

Faire une pause
Stop
Ne pas réagir

Ressentir
Respirer
Rester avec

S'ouvrir
S'élargir
Se laisser traverser


Origine de la Pleine Conscience

La "Mindfulness" ou Pleine Conscience est à la croisée de deux univers que tout opposait en apparence : la philosophie orientale et les recherches en psychologie, en médecine et en neuroscience.

Science et conscience
La science est capable de démontrer la pertinence et l’efficience de ces pratiques découvertes empiriquement et de leur redonner le crédit dont elles avaient besoin dans nos sociétés devenues si pragmatiques.
Développer l’état de conscience « être » entretient la santé psychique. Cela transforme le rapport à son monde interne (pensées, émotions, sensations) et ouvre à une plus grande présence au monde. Mais en plus, cela transforme littéralement le cerveau de par sa neuro-plasticité (les circuits fréquemment utilisés se consolident et se développent ; ceux qui servent peu s’étiolent et rapetissent) Les chercheurs en neuroscience ont ainsi démontré qu’apprendre à développer le mode être, objet des programmes de Pleine Conscience, permet de lutter contre la névrose et entretient la santé tant psychique que physique.

​Le « bien-être »  par l’apprentissage du bien « être »
Si le mode faire est un état de conscience tendu vers un but, celui qui permet de résoudre un problème ; dans le mode être nous ne cherchons pas à obtenir quelque chose mais sommes pleinement là et rencontrons un espace de liberté intérieure. Nous sommes plus détaché de l’histoire racontée par notre esprit, moins impliqué personnellement. Je crée de l'espace, même avec ma souffrance. Je peux devenir plus vaste, "larger than life", comme disent les anglo-saxons.

Qu'est-ce que la Pleine Conscience ?

Une technique de méditation utilisée en psychologie et en thérapie comportementale pour la réduction du stress et la prévention de la dépression. Elle est étudiée au niveau universitaire dans une perspective scientifique. Le premier programme basé sur la pleine conscience a été mis au point par Jon Kabat Zinn à l'université du Massachusetts. Elle est dénuée de toute connotation religieuse.
La mindfulness ou Pleine Conscience peut se traduire par attention juste. Cela désigne la conscience vigilante par opposition à l’état de conscience en pilotage automatique, sans conscience.
La pleine conscience est un état de conscience naturel que nous pouvons apprendre à développer notamment par des exercices qui demandent de porter son attention intentionnellement au moment présent sans jugement sur l’expérience qui se déploie moment après moment comme l’a défini Jon Kabat-Zinn en 2003.

Sortir de la spirale de mal-être

La plupart du temps nous sommes en mode pilote automatique : le corps là, mais l'esprit ailleurs... Ce mode s'enclenche de lui-même, sans que nous en ayons conscience, en fonction de schémas préexistants. Il peut ouvrir la voie aux pensées négatives, aux ruminations, à des sentiments de tristesse, d'anxiété qui peuvent s'installer, s'auto-alimenter et nous contrôler entièrement, à notre insu, nous empêchant de nous concentrer, de nous détendre ou même de dormir.
Grâce à une présence d'esprit, la pleine conscience va permettre d'apprendre à repérer ce mode de pilote automatique pour s'en dégager et retrouver un fonctionnement souple et apaisé au sein même des préoccupations quotidiennes.
Des choix s'opèrent, ce ne sont plus des réactions et je constate que ma vie change.